JEUNES ET  POST - ÉTUDES

corine depeyrot coach post-études

Choix/Flexibilité/ Relations/Carrière/Argent​/Équilibre/Contraintes/Héritage

 

État des lieux

Normalement, si vous avez eu des parents normaux, ils ont été très inquiets. Inquiets de vos fréquentations. Inquiets pour vos études. Inquiets pour vos choix professionnels, etc...

 

Normalement, si vous êtes un jeune normal, vous avez marché droit dans vos bottes, sans rébellion intempestive tant on vous a submergé de messages explicites ou implicites : le monde dehors est hostile, c'est la jungle, avec tout ce que l'on voit, ça va mal, la vie c'est pas facile, faut bien payer ses factures, etc ...

 

Vous n'avez aucune idée de ce que vous souhaitez véritablement, mais en bon petit soldat, vous avancez. Ce sera jusqu'au Bac pour certains, Bac + 5 pour d'autres.

 

Et c'est là que nos expériences communes de terrain s'arrêtent.

 

Parce que de mon temps ( eh oui, je sais ...) un CV, un entretien, une période d'essai et c'était le CDI plié dans la poche en deux mois !

Témoignages

J'ai consulté Corine car je me sens depuis plusieurs années bloquée dans mes choix de vie, particulièrement au niveau professionnel. Notre suivi a duré 3 mois environ, et m'a permis de mieux définir mes objectifs de vie, mes valeurs et mes besoins. Poser mes valeurs m'a permis d'orienter mes choix de vie au quotidien, et bien que je n'aie pas encore découvert le "job de mes rêves", j'ai désormais une meilleure connaissance de moi et de mes priorités. J'accepte également plus aisément ce qui m'apparaissait autrefois comme des 'échecs', et essaie d'apprendre de chaque situation en me remémorant les outils que Corine m'a apportés. Merci à elle pour son écoute, son soutien et ses mots percutants, qui m'ont aidée à mieux définir mes priorités !

Laurena

"

"

Options/Souplesse/Réseaux/Profession/Finances/Justesse/Enthousiasme​/Vérité
 

Économisez votre énergie 

Témoignages

J'imagine que vous êtes comme moi : une VRAIE fainéante. Pas une fausse : de celle qui lambine et procrastine, qui cherche vaguement et laisse tomber irrémédiablement.

 

Non, une vraie. De celle qui a HORREUR de dépenser de l'énergie inutilement. Capable de soulever des collines, (restons modeste) pour peu qu'elles déclenchent chez moi enthousiasme, envie, plaisir, curiosité, voire une saine excitation.  Et cerise sur le gâteau, si cette énergie déployée rencontre un résultat à peine rêvé, c'est le Nirvana.

 

Je compatis sur les trésors d'énergie que vous avez sollicité en vous parfois en vain.  

 

Vous avez essayé de convaincre vos parents, vos professeurs, votre entourage que vous vouliez faire ces études là, pour ce métier là. On vous a découragé. Ramené à la raison à défaut de la maison.

 

Vous avez déployé des ressources jusque là insoupçonnées pour décrocher ce stage. Heureux(se) de l'avoir fait. Antichambre de la vie professionnelle. Mais là où vous en aviez prévu un, vous en êtes au quatrième et le sas semble être sans fin.

Quel gaspillage en pleine période de transition écologique ! 

"

Corine m’a accompagnée dans une démarche de bilan post - études sur Skype pendant deux ans.  Généreuse, arrangeante, disponible sensible et à l’écoute, Corine s’adapte à la personne. Je me suis sentie très à l’aise en sa présence et aucunement brusquée. Les travaux pratiques m’ont permis de me confronter à certaines de mes peurs. Corine m’a donnée des outils et des astuces pour entretenir les bénéfices de ces bouleversements et progresser dans des situations de la vie quotidienne. N’hésitez pas à sauter le pas ! Ça permet d’avancer !

Merci Corine pour votre générosité, votre écoute et votre disponibilité.

Anaïs

"

Rêve/ Imagination/ Audace/ Métier/ Rémunération/ Passion/ Épanouissement​/ Sens

 

Premier OBJECTIF : retrouvez votre rêve, votre âme d'enfant

Un jeune homme - appelons - le Pierre, était venu me voir. En décrochage scolaire, ses options d'orientation étaient bien maigres : CAP ou ... CAP. Il paniquait. Il n'était pas sûr d'être un intellectuel, mais sûr à 200% de n'être pas un manuel. Il se sentait face au mur. Pas celui qu'on escalade, celui qu'on se prend en peine figure.

 

Quel est ou était ton rêve ? 1er déni : je n'ai pas de rêve 

Pierre : Je ne sais pas,je n'ai aucun rêve, non, c'est vrai. Y en a qui savent ce qu'ils veulent faire petit, mais moi, non, je n'ai jamais eu envie de faire ceci ou cela ... je sais pas ... ou je ne me souviens pas ...

 

           

Ceux qui n'arrivent pas à se projeter "être" présentent des profils similaires: manque de confiance en soi, parfois même manque d'estime de soi, des valeurs personnelles parfois floues (valeurs héritées, copiées, assénées ?) et des besoins mal définis.  

 

 

Ceux qui ont un rêve s'identifient à lui en employant le verbe être. Être quelqu'un. Jamais faisant quelque chose : je serai médecin,je serai pompier, je serai musicien (personne ne dit : je ferai de la médecine, je combattrai le feu et sauverai des vies, je jouerai d'un instrument de musique) 

 

Quels sont tes talents ? 2 ème déni : je n'ai aucun talent particulier

 

Pierre : je n'ai aucun talent particulier ... Non, vraiment, y a rien de particulier où je suis bon.ne, alors j'ai fait ces études - là pour faire plaisir à mes parents, parce que c'était pas trop difficile, parce que ma meilleure amie se lançait là - dedans, parce que j'ai raté une fois les Beaux - Arts et qu'il fallait bien faire quelque chose ... 

 

             

Le rêve est parfois vécu ou devenu au fils des ans comme un secret inavouable, à force d'être ou d'avoir été moqué, rabroué au rang  d'enfantillages, railler en comparaison de son parcours scolaire, nié dans des arguments implacables. Le faire taire au point parfois de l'avoir véritablement oublié demande une dépense d'énergie que l'on ne soupçonne pas ! 

 

             

Pierre a mis des heures d'entretien à oser prendre le risque de me raconter enfin son rêve. Comment, où, peut être avec qui se voyait - il dans dix ans. Un grand poids venait de quitter sa poitrine. Il était enfin léger. Nous nous emploierons à faire émerger l'audace, le courage,la confiance en soi nécessaires pour oser sortir ce lourd secret. Un premier pas de géant (e) indispensable à une mise en route.      

Métier/Curiosité/Entrain/Indépendance/Autonomie/Projection/Élan/Ambitions

 

Deuxième OBJECTIF : arrêtez de chercher du travail, trouvons votre métier !

La pyramide des besoins (ou pyramide de Maslow) a été élaborée à partir des observations d’un psychologue Abraham Maslow dans les années 40. Il avait alors découvert 5 niveaux de besoins. Chaque besoin d’un niveau donné doit être satisfait avant de penser à satisfaire le besoin du niveau au-dessus. Tout bon thérapeute, coach, éducateur qui se respecte se doit de s'engouffrer dans cette doctrine, même si des voix commencent à se faire entendre pour la controverser.

pyramidemaslowcorined.pngpeyrot

Sorti des études, un jeune souhaite construire, se projeter, anticiper.

Dans le cadre de l'accompagnement d'un jeune post- Études, cette pyramide est inversée. 

Parce que ses besoins physiologiques, ses besoins de sécurité il arrive à y pourvoir.

 

Mais dans le même temps, il doit développer les deux strates restantes hors contexte familial : les besoins d'estime de soi (authenticité, valeur de soi et autonomie) et les besoins de sens (utilité, considération et reconnaissance). 

 

Pourvoir soi - même à ses besoins vitaux, c'est ce que procure la rémunération d'un travail.

Pourvoir son travail d'estime de soi et de sens, c'est ce que procure un métier.

Pour un jeune Post -Études, il peut avoir quitté le toit rassurant familial, il peut avoir commencé à travailler. Même payé. Ou enchaîné les stages.

Lorsque la déception est au rendez-vous, il doit se poser les questions suivantes : 

- Est - elle de passage ? 

- Est-ce l'environnement, les tâches que l'on me demande de faire qui suscitent en moi frustrations et mécontentement ? 

- Est - ce que ce sont les personnes avec qui je travaille, les clients auxquels je dois faire face qui ne correspondent pas à mes attentes ? 

- Est - ce le coeur même de mon activité quotidienne qui est finalement un gouffre de déception entre mes études et le manque de responsabilités professionnelles que l'on me confie ? 

Si la déception persiste déjà depuis un bon moment que vous estimez suffisant, que vous allez travailler façon traîne - savate en ruminant ou en ayant perdu le goût et la joie de vivre, c'est que vous n'êtes pas sur votre chemin de vie

 

L' admettre sera éminemment difficile, d'autant plus que vous aurez fait un nombre d'années d'études conséquentes. Garder de l'enthousiasme, ne pas tout jeter aux orties, faire un tri salutaire, bifurquer et non pas recommencer, s'appuyer sur ses acquis pour oser innover, voilà la distance et le recul que vous apportera un coach. 

Et parce que nous somme repartis du rêve de Pierre, nous avons pu reprendre le chemin à l' envers. Un envers qui est en fait à l' endroit pour l'adolescent perdu qu'il était. Il a repris le chemin des études en sachant pourquoi il le faisait, pas pour faire plaisir, ou parce qu'il faut, ou parce que sans son bac on ne trouve pas de boulot, mais bien parce qu'il poursuivait un rêve, son rêve.  

 

C'est bien parce que nous avons un rêve que nous faisons les efforts nécessaires, nous faisons preuve de persévérance, de pugnacité, parfois de sacrifices, que nous acceptons de nous plier à des contraintes qui n'auraient aucun sens sans une raison éthique pour nous. 

​© 2018 Site réalisé par Corine Depeyrot ​

Mention légale 523 628 808 00025

  • coaching chamanique
  • Twitter corine

44 rue Emile Pereire 65000 Tarbes

06 51 51 26 04   corinedepeyrot@gmail.com