• Corine Depeyrot

5 habitudes à développer pour améliorer son intelligence émotionnelle

Mis à jour : janv. 7



1. Reconnaître son émotion


La première étape pour gérer toute émotion est de la reconnaître. Même si cela peut sembler facile, il est fréquent d'ignorer nos émotions.

Parfois les signes du corps indiquent la présence d'une émotion qui serait autrement passée plus ou moins inaperçue. Deux questions simples à se poser alors :

o Cette émotion est-elle agréable ?

o Quelle est l'énergie liée à cette émotion ?

Les émotions peuvent être faibles ou fortes selon ces deux paramètres.

Les émotions fortes en énergie et en plaisir incluent la joie, l'excitation et l'optimisme, tandis que les émotions faibles dans ces deux paramètres incluent la tristesse et la dépression.

L'anxiété, la colère et la frustration sont des exemples de sentiments forts en énergie mais faibles en plaisir, alors que le calme et la satisfaction sont des exemples d'émotions faibles en énergie mais élevées en plaisir.

« En identifiant au moins dans laquelle de ces catégories se situent nos sentiments, nous jetons les bases pour composer sagement avec ceux-ci. »


2. Comprendre


La compétence émotionnelle suivante consiste à comprendre nos émotions. Il s'agit de se demander : « Pourquoi est-ce que je me sens ainsi  ? »

Comme il est difficile de répondre à cette question, nous pouvons nous poser des questions plus spécifiques. En voici quelques-unes :

Qu'est-ce qui vient de se passer  ? Qu'est-ce que je faisais avant que ça arrive  ? Que s'est-il passé ce matin, ou hier soir, qui pourrait être impliqué dans cette émotion  ? Que s'est-il passé auparavant avec cette personne qui pourrait être lié  ? Quels souvenirs ai-je de la situation ou du lieu où cette émotion s'est produite  ?

Répondre à ces questions prend parfois du temps et de l'introspection.


3. Nommer


Trouver le mot juste pour décrire une émotion n'est pas toujours évident. « Beaucoup d'entre nous ont un vocabulaire émotionnel relativement limité. »

Certains peuvent n'utiliser que deux types de distinctions: bon et mauvais / bien et mal. D'autres peuvent en utiliser trois ou quatre correspondant à heureux, triste, en colère et effrayé.

Mais il y a des centaines de mots pour décrire les émotions. S'entraîner à être le plus précis possible offre la possibilité de savoir comment les gérer.

Ex : être stressé(e) ou débordé(e) ne se résolvent pas de la même façon.


4. Exprimer


L'étape suivante est d'exprimer l'émotion lorsque cela est approprié. La capacité d'exprimer nos émotions signifie de savoir comment et quand les exprimer, selon quel contexte, les gens avec qui nous sommes et le contexte général.


5. Réguler


Que l'on choisisse ou non de les exprimer, les émotions ont un impact sur nous. Réguler les émotions, c'est les gérer de manière à atteindre au mieux nos objectifs personnels et professionnels - ou du moins à empêcher que les sentiments n'interfèrent avec eux. Cela ne signifie certainement pas qu'il faille ignorer nos émotions. Il s'agit plutôt d'apprendre à les accepter et à les traiter avec sagesse.

Des techniques pour aider à composer avec les émotions sont notamment la relaxation, la méditation de pleine conscience et l'exercice physique. Mais la régulation des émotions peut être aussi simple que d'éviter certaines situations.



​© 2018 Site réalisé par Corine Depeyrot ​

Mention légale 523 628 808 00025

  • coaching chamanique
  • Twitter corine

44 rue Emile Pereire 65000 Tarbes

06 51 51 26 04   corinedepeyrot@gmail.com