• Corine Depeyrot

Êtes-vous mûrs.es émotionnellement ? Partie 4 - Étapes 1-2-3 de la maturité émotionnelle



Les gens qui opèrent dans les trois plus bas niveaux, qu'ils en soient immédiatement conscients ou non, ont le sentiment d'être écrasés par leur environnement, sont en insécurité et ont peur.


Leurs comportements sont une réaction à la peur et un masque pour cacher ce sentiment. Leur estime de soi et leur confiance en eux, malgré leur façade en société, sont en fait extrêmement basses. Ils agissent de la meilleure façon qu'ils connaissent face à ce qu'ils perçoivent comme une menace pour leur survie et, dans leur esprit, pour leur existence. Malheureusement ce comportement réactif est inévitablement négatif et destructeur pour eux et les autres.


Les individus qui fonctionnent sur les bas niveaux ont perdu de vue leurs propres forces et pouvoirs. Leur attention se focalise sur leurs faiblesses et leurs limites. Ils se sentent sans pouvoir et sans contrôle. Ils voient le monde comme hostile. Leurs perspectives quant à ce qui est possible est très limitée ; ils fustigent et insultent dans le but de regagner un semblant de contrôle. Parce qu'ils se sentent impuissants, ils ont "besoin" que les autres se sentent aussi impuissants. Ils tentent de regagner un contrôle à travers différentes formes d'intimidation, de manipulation ou de réassurance.


Les individus avec de bas niveaux épuisent l'énergie de toute personne autour d'eux. Ils étouffent tout développement de responsabilité, de créativité, d'innovation et de morale. Ceux qui sont de manière chronique niveau 3 et moins dépriment tout l'environnement, et pas seulement ceux qui sont dans leur entourage immédiat. Les superviseurs qui ne corrigent ni ne mettent fin à de tels comportements faillissent à leurs responsabilités. Reconnaître et casser les schémas de ces comportements de bas niveau est essentiel à un leadership efficace et au succès d'une organisation.


Niveau 1 - Victime


Les victimes ont un fort sentiment d'impuissance. L'individu victime pense qu'il va perdre ou a déjà perdu. Les victimes ont l'impression que l'environnement les a enfoncé. Ils ont peu, si ce n'est aucun, sentiment de responsabilité pour quoi que ce soit, et la vérité a peu de sens pour eux. Les victimes ont un point de vue borné, égocentrique et égoïste. Ils pleurent, se plaignent ou tentent de calmer le jeu.


Les victimes tentent souvent d'obtenir un semblant de contrôle en agissant de sorte que les autres ressentent de la sympathie pour eux. Ils souhaitent que les autres se sentent coupables et mal s'ils ne font pas ce qu'ils demandent. Une autre forme de comportement d'un individu victime est de constamment donner, non pas pour échanger ou prendre soin, mais comme une tentative d'acheter ou de calmer son oppresseur imaginaire. Une forme de victime est le "Monsieur/Madame Oui".


Au niveau 1, un individu a peu, si ce n'est pas du tout, l'impression d'avoir un impact, mais plutôt l'impression d'être la cause de tout. Les victimes ne voient pas les solutions mais les problèmes.


Si une solution se présente, les victimes auront une myriade d'excuses pour expliquer que la solution ne peut pas marcher. En fait, les victimes sont souvent accablées par les gens qui ont une solution à leurs problèmes.


Donc les victimes auront toujours un ou plusieurs problèmes insolubles... d'avance !


Résoudre les problèmes des victimes ne les fera jamais sortir du statut de victime. Ce qui peut fonctionner est un problème différent, plus important (c'est-à-dire. le genre de problème dont le prix à payer pour agir comme ils ont l'habitude de faire est trop élevé).


Les victimes ont généralement un problème sur une période relativement courte, car leur inefficacité générale et leur comportement geignard n'est pas toléré, sauf dans des situations de codépendance.


Cette codépendance est généralement plus évidente dans des situations familiales et personnelles.


Niveau 2 - Manipulateur


Les manipulateurs sont hostiles, en insécurité et ont peur. Par conséquence, ils ont trop peur d'exprimer directement leurs craintes et hostilité. Ils préfèrent utiliser les menaces, ils comptent sur des remarques humiliantes, des mauvaises directions, des dénis, des disqualifications et une certaine compétence pour le mensonge. Ils cachent leur hostilité et leurs intentions destructrices par des mensonges habiles et de la manipulation. Les individus de ce niveau sont les plus dangereux, car non seulement leur vicieuse hostilité est sous-jacente, mais comme ils ont une certaine expertise pour cacher leurs vraies intentions, il est difficile de traiter avec eux.


Une fois que vous comprenez leurs caractéristiques, comparativement les individus des autres niveaux sont relativement ouverts dans leurs comportements et plutôt facile à observer.


Les manipulateurs ne connaissent pas le concept d'échange et ont peu ou pas de concept du bien et du mal. Leur attitude consiste à seulement faire ce qu'ils doivent faire pour survivre dans ce "monde évidemment hostile". Les autres sont des ennemis et dans leur esprit tous les moyens pour "enfoncer les autres" sont justifiés. Bien qu'ils puissent avoir un discours gagnant-gagnant, ce discours est seulement une ruse et il n'est nullement dans leur réalité ou leurs intentions.


Le manipulateur n'a pas le sens des responsabilités, seulement des prétentions. Les manipulateurs peuvent, apparaître comme amicaux et peuvent être, socialement parlant, charmants. Comme c'est un mécanisme de survie, beaucoup sont des maîtres de la tromperie. Ils peuvent atteindre de hautes positions dans une organisation, généralement en manipulant de telle sorte que leurs irresponsabilités soient endossées par d'autres.


À ce niveau, l'utilisation de la manipulation est souvent assez sophistiquée. Les manipulateurs sont souvent capables d'assumer n'importe quel niveau social qui leur permettra d'accomplir leurs buts destructeurs, hostiles et peu scrupuleux. C'est tout à fait le niveau d'un escroc dont l'intention est "d'enfoncer les autres" sans leur mettre la puce à l'oreille jusqu'à ce que qu'il soit trop tard.


Bien que les manipulateurs puissent apparaître charmants, sincères et sophistiqués, leur réelle perception et compréhension est plutôt limitée, basée sur la peur et entièrement égocentrique. Leur façade en société donnera rarement une idée de qu'ils sont en fait, c'est-à-dire des individus apeurés et en insécurité.


Les manipulateurs regardent les personnes qui agissent avec compassion, honnêteté et intégrité comme des gens simples qui méritent d'être utilisés. Ce sont des individus qui, peut être avec grâce, élégance et bonnes manières, convaincront la grand-mère d'investir ses économies de toute une vie dans une entreprise inexistante. Ils justifient souvent leurs actes en expliquant que par leur comportement, ils donnent une leçon nécessaire sur le fonctionnement du "monde réel" aux personnes naïves et confiantes. Ils réalisent rarement combien leur comportement est destructeur pour eux, sans parler des autres.


Les manipulateurs ont l'hostilité en commun avec les revendicateurs mais ont peur de l'exprimer. Ils admirent en silence le "courage" d'un comportement de niveau 3 (c'est à dire la volonté et la capacité d'exprimer ouvertement l'hostilité). C'est pourquoi des démonstrations de force et de volonté ont une influence, un effet persuasif sur ce niveau.


Les manipulateurs ont "besoin de gagner" à tout prix. Leur but est de faire douter les autres de leurs capacités à atteindre leurs buts, de façon à être les seuls à réussir. Leur intention est de manipuler les autres pour mettre en exergue leurs faiblesses. Leur méthode est de tromper. Ils y arrivent par l'utilisation de demi-vérités, de subtils mensonges et de disqualifications. Finalement, ils souhaitent que les autres aient peur, croyant ainsi que s'ils ne concèdent pas aux volontés du manipulateur, les "conséquences" seront pires.


Si vous cherchez des manipulateurs, il est possible de les reconnaître : ce sont des menteurs compulsifs et invariablement, ils ne délivrent pas ce qu'ils ont promis (aucun des bas niveaux d'ailleurs). Ils ont de bonnes excuses pour expliquer pourquoi ce rapport important est en retard, pourquoi ils ne peuvent maintenir telle réunion, pourquoi c'est la faute de quelqu'un d'autre si les choses se sont mal passées, etc. Les manipulateurs ne prennent pas leurs responsabilités, mais au contraire pointent celles des autres. Les superviseurs peuvent être en colère face à un manipulateur, tout en étant incapables de comprendre pourquoi. Tout a une raison, y compris les mensonges habiles du manipulateur.


Niveau 3 - Revendicateur


Le niveau 3 est le premier niveau dans lequel l'impact d'un individu est plus destructeur que constructeur, pour lui-même et pour son environnement. Le sentiment de certitude et de sécurité a basculé du positif vers le négatif. Les individus à ce niveau ont commencé, de manière notable, à se sentir accablés par leur environnement. La vie et l'environnement sont perçus comme une menace. Leur défense est de se détacher, d'attaquer ou de s'opposer à "l'ennemi". Ces personnes vont, soit être irritables à propos de choses bien précises, soit être absolument contre tout.


Le mode opératoire basique d'un revendicateur est de s'opposer ou d'attaquer les points de vue des autres. Ils exagèrent certains aspects de la vérité pour détourner l'attention des gens de leurs forces vers leurs faiblesses. Émotionnellement parlant, les revendicateurs seront antagonistes ou en colère. Ils sont doués pour mettre la pression sur les autres, au point que ces derniers font des concessions dans le but de repousser les revendicateurs. Si les autres tombent dans le piège de l'intimidation du revendicateur, alors le revendicateur a gagné.


Pour un surmonteur (niveau 4), honorer la vérité et les accords est une décision opportune, si cela lui est "commode". C'est avec plus de force que les revendicateurs (niveau 3) mettent en cause les accords et exagèrent la vérité. Comme le niveau de maturité émotionnelle décline, les individus acceptent moins la responsabilité de leurs actions et blâment souvent les autres pour des situations ou des résultats problématiques. La responsabilité de ses propres actions disparaît pour être remplacée par le blâme. C'est la faute des autres.


Dans le haut de ce niveau, les revendicateurs montrent ouvertement leur hostilité et leur opposition. Ils sentent que leur environnement est hostile pour leur survie, mais ils ont une idée de qui ou quoi les met en mauvaise position. Les types de déclarations antagonistes que peuvent dire les revendicateurs : "La comptabilité a mal fait mes comptes quatre fois", "Isabelle a raté trois fois !" Les attaques ciblées des revendicateurs seront basées sur l'exagération des griefs et sur leur part de cécité dans la situation.


De plus, dans le bas du niveau revendicateur, l'hostilité d'un individu sera dispersée et généralisée. Au niveau de la colère généralisée, la déclaration antagoniste "La comptabilité a mal fait mes comptes quatre fois." devient "L'organisation ne sait rien faire." ou "Ils ne font jamais le travail correctement." Les mots "toujours", "jamais" et "ils" sont souvent employés dans les déclarations des revendicateurs, tels que "Tu me fais toujours ce coup-là !" ou "Ils ne me donnent jamais le bénéfice du doute !"


L'hostilité manifeste des revendicateurs étant socialement inacceptable, soit ils sont licenciés, soit ils répriment leur hostilité et se désintègrent dans le niveau 2, le manipulateur. La déformation de la vérité et la capacité à communiquer honnêtement se détériore au fur et à mesure que nous descendons dans les niveaux.





​© 2018 Site réalisé par Corine Depeyrot ​

  • coaching chamanique
  • Twitter corine

44 rue Emile Pereire 65000 Tarbes

06 51 51 26 04   corinedepeyrot@gmail.com

Mention légale 523 628 808 00025