• Corine Depeyrot

Le Bien-Être n'est PAS un luxe

Mis à jour : févr. 7

Si les anglicismes ont envahi notre vocabulaire, il y a un mot typiquement français qu'on ne cesse de claironner de façon récurrente : c'est le mot Bien -être !


Brocardés par les uns, véritable quête du Graal pour les autres, le Bien-être, cette expression jusqu' alors réservée aux thermes et autres espaces Beauté, a fait véritablement une percée au milieu des années 2000.


Depuis, il s'est glissé partout dans notre quotidien. Que ce soit dans la sphère économique, professionnelle, physique, psychologique, spirituelle, et même le marketing, le Bien-être est devenu l'objectif numéro un de tout à chacun.


Par un effet balancier somme tout logique, plus notre insécurité générale réelle ou ressentie grandit au fil de journaux TV anxiogènes ; Plus notre absence de contrôle et de visibilité sur notre avenir au sein d'une mondialisation qui nous échappe totalement révèle notre impuissance ; Plus nous assistons passifs à un démantèlement du lien social de promiscuité, plus notre réaction primaire, presque animale d'agir là où nous le pouvons se manifeste.


Comment interrompre cette vacuité abyssale de n' avoir plus la maîtrise de notre environnement, voire de nos vies ? Il ne nous reste qu' un nous réduit à sa plus simple expression : moi. Oh ! pas un moi égotique, égoïste ou narcissique ! Non, un moi qui se réinventerait, se bonifierait dans sa plus modeste dimension.

En nous engageant à nous épanouir, et selon l'effet dominos bien connu, nous voulons croire que nous pouvons interagir sur notre cercle immédiat. Nous voulons croire pouvoir rendre le monde meilleur, le plus humblement possible. Et ça marche !


Le Bien -être étant un sentiment général d'épanouissement que procure la pleine satisfaction des besoins du corps et/ou de l'esprit, (http://www.cnrtl.fr/lexicographie/bien-Etre)

l' engouement qu'il suscite n'est pas près de s'éteindre, car il est la promesse d'un quotidien qui chante.

Chacun y aspire, chacun y a droit. Loin d'être un effet de mode, il est devenu au fil des ans une nécessité d'équilibre personnel.

​© 2018 Site réalisé par Corine Depeyrot ​

Mention légale 523 628 808 00025

  • coaching chamanique
  • Twitter corine

44 rue Emile Pereire 65000 Tarbes

06 51 51 26 04   corinedepeyrot@gmail.com