• Corine Depeyrot

Êtes vous mûrs.es émotionnellement ? Introduction



Maturité émotionnelle et Personnalité


Un point essentiel pour évaluer l'intégrité et faciliter son développement est de reconnaître les similarités entre intégrité et maturité émotionnelle. Si une personne est réellement mature émotionnellement, elle est intègre et agit avec intégrité. Si une personne a de l'intégrité, ses attitudes et comportements sont émotionnellement matures.

Notre maturité émotionnelle - et donc notre réel pouvoir - résident dans la capacité, la volonté et le comportement d'être totalement responsable et redevable de notre attitude autant que de ce que nous disons et faisons.


Devenir émotionnellement mature, c'est devenir conscient des choix que nous faisons et de l'impact de ces choix. Il s'agit de comprendre comment nous nous limitons inutilement et comment nous pouvons, par choix, affronter et mettre fin à ces limites. Il s'agit de reconnaître, d'accepter et de reprendre possession de ce que nous refusons ou rejetons à propos de nous même et de notre comportement.


La maturité émotionnelle réside dans la capacité d'un individu à être attentif à toute la gamme possible des émotions, puisque ces émotions permettent la communication en fournissant les bases de la différenciation et le discernement de notre impact.


L'incapacité d'un individu à faire cela est une mesure précise de son degré d'immaturité émotionnelle, quelles que soient les apparences sociales. Ainsi cette immaturité se manifestera par différentes formes et niveaux de défense, par des faux-semblants, du sabotage comportemental, des choix restreints et de la tristesse.


La maturité émotionnelle est un choix conscient


Bien que comprendre la dynamique émotionnelle soit d'une grande aide, cela ne fait pas de nous des personnes émotionnellement matures. Nous ne sommes pas émotionnellement matures parce que nous atteignons un certain âge, parce que nous avons fini l'école, parce que nous avons un travail, parce que nous sommes mariés, parce que nous avons des enfants, parce que nous gagnons beaucoup d'argent ou parce que nous avons atteint une certaine position sociale ou politique.


Les gènes et les hormones conditionnent les enfants et les adolescents. Cependant, après l'adolescence, nous devons choisir consciemment la maturité.

La maturité émotionnelle est un choix conscient, le choix conscient d'être responsable de notre impact sur les autres et le monde. Si nous ne faisons pas ce choix, nous restons au niveau d'immaturité émotionnelle d'un adolescent, et cela malgré tous les "succès" matériels que nous pouvons rencontrer.


Etre tourné vers soi et sa propre importance est une caractéristique typique des enfants et adolescents. Ils attendent d'être pris en charge de manière inconditionnelle, demandent un traitement de faveur et se plaignent que la vie ne corresponde pas à leurs demandes. Cela ne les rend pas, pour autant, "mauvais". Cela fait partie du processus de maturité.


Cependant ces comportements ne sont pas caractéristiques d'une maturité émotionnelle. Quand ces caractéristiques se manifestent de manière récurrente chez un "grand", ils sont des indications que cette personne n'est pas mature, qu'elle n'est pas un adulte responsable, mais plutôt quelqu'un qui réagit toujours selon les schémas comportementaux propres à un enfant égocentrique ou un adolescent pétri de sa propre importance.


Il y a beaucoup de personnes qui donnent l'impression d'être "grands", qui paraissent avoir du succès selon les standards actuels, mais qui sont émotionnellement toujours des enfants ou des adolescents.


Ils n'ont jamais "grandi" émotionnellement parlant, peut-être parce qu'ils ont vu comment leurs parents ont intégré les notions "adulte" et "responsabilité" et les ont perçues comme des fardeaux. Si les seuls modèles d'adultes qu'ils ont pu voir étaient des modèles réactifs, il est probable qu'ils adoptent le même comportement ou son équivalent. Sans tenir compte de la raison, ces personnes sont prises dans un comportement réactif et non réfléchi et considèrent, de manière erronée, maturité et responsabilité comme des fardeaux à éviter.


Les thérapeutes parlent de la nécessité de "lâcher le passé" et d'interrompre les schémas habituels qui ne fonctionnent pas.


En interrompant ces schémas du passé et en brisant nos chaînes, nous sommes plus disponibles pour "être présent", pour discerner, évaluer et choisir les actions qui nous grandissent et nous rendent notre pouvoir.


Cependant, comme tout changement génère des peurs, nous ne voulons pas abandonner nos "bon vieux" schémas, familiers et donc relativement confortables, même s'ils gâchent de manière évidente notre vie.


Alors nous continuons de faire ce qui est habituel (choisir le diable que nous connaissons plutôt qu'un diable que nous ne connaissons pas) espérant que cela donnera, quelque part, un résultat différent. C'est pourquoi changer, individuellement ou dans une organisation, est si difficile et génère sa propre résistance même si le changement est évidemment et dramatiquement nécessaire.

​© 2018 Site réalisé par Corine Depeyrot ​

  • coaching chamanique
  • Twitter corine

44 rue Emile Pereire 65000 Tarbes

06 51 51 26 04   corinedepeyrot@gmail.com

Mention légale 523 628 808 00025